Mission “Reconnaissance”

avec Chantal Latour, S-composition

act I | Du territoire au théâtre et du théâtre aux territoires |

Nous partons de l’hypothèse que la participation à des projets artistiques sur un territoire, ayant pour sujet des enjeux du monde actuel, finit par modifier profondément les capacités des participants à articuler leurs opinions et à s’engager dans une redescription de leurs territoires.

L’originalité de « Reconnaissances est de prendre au sérieux l’argument sur les liens entre art et politique. 

Le protocole demande un double déplacement : d’abord l’opportunité des créations partagées comme occasion de reconnaissance du territoire par les citoyens-experts ; ensuite, le retour d’expérience du groupe d’analystes-cartographes pour impulser de nouvelles formes et formats de création partagée. Le double déplacement ne peut fonctionner que si l’on modifie la définition du territoire : il ne s’agit pas des limites administratives —département, canton, pays, terroir etc— mais de l’ensemble des attachements qui assurent l’existence d’un individu ou d’un collectif. Les participants des ateliers de création partagée et de médiations politiques seront amenés à 1 – Faire le bilan de leurs initiatives, 2 – Prolonger ces initiatives par la « reconnaissance » de leurs besoins et de leurs potentielles réorganisations. 3 – Conclure le projet par une nouvelle création de simulation d’un territoire décrit et habité d’une autre manière.

à la Mégisserie, scène convention avec s-composition – le 11 mai 2019